Plus de 100 équipes ont participé cette année aux qualifications départementales et régionales de la coupe de France Compet’Lib. Les 14 meilleures d’entre elles se sont retrouvées les 26 et 27 mai 2018 à Rouen. Décryptage de ce week-end en Seine-Maritime (76).

 

L’équipe de l’ASPTT Nantes volley (vice-championne de France 2017) se déplaçait modestement mais avec une grosse envie de bien figurer dans le plus prestigieux des tournois Compet’Lib. La formule sportive a permis de séparer les équipes en 2 groupes de 7. Chaque équipe dispute alors 6 matchs et seul le premier de la poule accède à la finale (les autres jouant des matchs de classement).

Après des matchs sérieux et des victoires 2-0 face à VB Gaillon Aubevoye, US Orléans et Sport et Joie Lille, l’ASPTT Nantes volley emmené par ses centraux Sylvain Remaud et Jonathan Gourrier aborde le premier choc du tournoi face au Plessis Robinson. Grâce à une grosse solidarité et des attaques puissantes de Marion Cavailles (clairement la meilleure féminine du tournoi), l’équipe nantaise s’impose relativement facilement 2-0. La confrontation suivante face à l’impressionnante équipe de l’ASLM Cannes (qui avait aussi tout gagné 2-0) devenait alors l’équivalent d’une demi-finale. A la surprise générale et grâce à l’application de son libéro Hichem Dammak, bien suivi par les attaques gagnantes de Milan Perron, l’ASPTT empoche le gain du premier set. L’équipe est ensuite totalement absente durant le second set et Cannes récite alors son volley. Le débat va donc se conclure au tie-break. Après un très bon début de set l’équipe de Nantes a des difficultés à repartir suite à la blessure d’un joueur adverse. Cannes fait alors la course en tête mais Nantes ne lâche rien. Le match se conclu finalement à 15-13 pour Cannes à la faveur d’une ultime et cruelle faute de service du passeur Nantais (Geoffrey Kielwasser) pourtant irréprochable sur l’ensemble du tournoi.

Malgré la déception, Nantes conclu la journée par une victoire 2-0 sur Briénon sur Armaçon.

Le dimanche midi, Nantes joue donc la petite finale face à l’équipe de l’ASPOM de Bègles. De nombreux anciens joueurs de nationale compose cette équipe. Nantes débute très mal ce match. Mais grâce aux entrées gagantes du passeur Arnaud GOUEDARD et du central Jean-Marie FILATRE, l’équipe est remise à l’endroit et empoche le gain du premier set. Hélas l’équipe de Bègles ne se laisse pas abattre et égalise relativement facilement à 1 set partout. Dans une ambiance de folie soutenue par toutes les équipes du tournoi, chaque équipe se livre alors une bataille acharnée. C’est finalement l’ASPOM de Bègles qui s’impose 2-1 grâce à de très grosses qualités techniques, de placement et une belle lucidité.

L’ASPTT Nantes termine donc finalement à une très belle 4e place. Le podium étant occupé par des équipes composées de très bons et pas si anciens joueurs de nationale. Nantes quitte ce tournoi avec une seule envie : « Y retourner l’année prochaine ! »